Bienvenue sur Cannabis Parc



Le Didgeridoo

Le didgeridoo est un instrument de musique à vent. A l'origine, cet instrument est joué par les Aborigènes du Nord de l'Australie, son usage semble très ancien, certains prétendent qu'il pourrait remonter à l'âge de la pierre (20 000 ans), d'après une peinture rupestre ancestrale, représentant un joueur de didgeridoo, analysée au carbone 14. C'est une trompe en bois, lointaine cousine du cor des Alpes ou du tongqin tibétain.

Didgeridoo, didjeridoo, didjeridu ou didjeridou, est un mot d'origine onomatopéique inventé par les colons occidentaux à partir du son de cet instrument. Les Aborigènes le nomment différemment en fonction de leur ethnie. Parmi la cinquantaine de noms, les plus courants sont : yidaki, mooloo, djubini, ganbag, gamalag, mago, maluk, yirago, yiraki, et Jumbai etc.

Fabrication

Le didgeridoo est principalement fabriqué à partir d'un tronc d'eucalyptus creusé naturellement dans toute sa longueur par des termites. La longueur varie de 100 à 180 cm en moyenne, et le diamètre de 5 à 30 cm. L'embouchure est généralement fabriquée en cire d'abeille pour ramener l'embouchure à un diamètre facilement jouable proche de 30 mm, pour la rendre plus lisse (le bois ou le bambou, bruts, font souvent très mal à cause des vibrations), pour mieux l'adapter à la forme de la bouche et pour la protéger de l'humidité. Les didgeridoos traditionnels peuvent présenter une embouchure recouverte de sugarbag, une cire d'abeilles sauvages, mais ont plus souvent une embouchure directement jouable. Traditionnellement, il peut être décoré par des peintures représentant des scènes de la mythologie aborigène ou des motifs claniques.

Il existe aujourd'hui des didgeridoos fabriqués par différentes méthodes :

  • Sandwich : creusés manuellement, à partir d'une branche de n'importe quelle essence d'arbre coupée en deux dans le sens de la longueur, afin d'évider l'intérieur, puis recollée.
  • Perçage : le didgeridoo est percé de part et d'autre à l'aide de longs forets.
  • Tournage : le didgeridoo se décompose en plusieurs morceaux tournés, pour être collés les uns après les autres et ainsi former un nouveau didgeridoo.
  • Accordable : Il existe aussi des didgeridoos accordables. Le principe est de modifier la longueur de la perce par un système de coulisse.

Plusieurs sortes de didgeridoos ont été inventés afin de gagner en richesse de jeu ou bien de pratique. Ils peuvent être faits en différents matériaux, tel que le bois, le bambou ou encore en aluminium voire en PVC, en argile, en verre, en papier mâché en plastique, en agave, etc. Il existe trois grandes catégories (non officielles).

  • les travel didgeridoo (travel didge, didgeridoos de voyage) sont démontables en plusieurs pièces de taille réduite, ce qui permet un transport plus aisé et de changer les notes. Ils utilisent principalement un système de pas vis pour joindre les différents morceaux entre eux.
  • les slides didgeridoo (slide didge ou didjeribone, terme qui tire son nom d'une marque): ces didgeridoos peuvent changer de taille et donc de note de base (à noter que contrairement aux travel didgeridoo, ceux-ci peut changer de note pendant le jeu), grâce à un système de coulisse. Certains modèles possèdent d'ailleurs des vis afin de garder l'instrument à une note spécifique, pour d'autre il suffit de les tourner d'un quart de tour et ils sont fixés.
  • les didgebox (nom du modèle) qui consistent en une « boîte » de petite taille (une quarantaine de centimètres) percée de deux trous, dans laquelle un système de chicanes permet de restituer le son de l'instrument original (mais de moindre qualité).



 


 

Mouvement rastafari

Le mouvement rastafari (ou « rasta ») est un mouvement religieux dont le nom provient de l'amharique Ras Tafari de ras, tête (mais ici « leader, seigneur »), et Tafari, « Celui qui sera Craint ». Tafari est le prénom de naissance donné à Hailé Sélassié 1er, (de Haile, « puissance » et Selassie, « trinité », en amharique ) empereur d'Ethiopie de 1930 à 1974. Il est ainsi considéré comme un personnage sacré du fait de son ascendance qui remonterait aux rois bibliques Salomon et David selon la tradition éthiopienne, mais également par la signification de son nom de naissance, comme de celui choisi par les prêtres de l'Église orthodoxe éthiopienne pour son sacrement. Le choix et la signification des noms ont en effet une importance primordiale dans la culture africaine.


Le mouvement rastafari est assimilé par certains à une religion, par d'autres à une philosophie, voire à une idéologie ou un syncrétisme pour ses emprunts à la Bible. Les Rastas, eux, le conçoivent comme un mode de vie, une façon de concevoir le monde et tout ce qui le constitue depuis sa création. Les croyants de ce mouvement sont des rastafariens, souvent appelés par le diminutif « rastas ».

L'usage du terme rastafarisme, bien que correct n'est pas accepté par les Rastas car ils sont contre la classification de personnes et prônent l'unification des peuples. L'usage de la majuscule sur le terme « Rastafari » est préférable pour eux.

Pour d'autres, le rastafarisme tirerait sa véritable origine du shivaïsme  . Le shivaïsme fait partie de l'hindouisme. Shiva, divinité primordiale dans l'Hindouisme, garde de longs cheveux en dreads. Il est toujours plongé en méditation.

Pour plus de détail lire l'introduction dans le dictionnaire.

 


 

 

 


 

Nouveau mot dans le dictionnaire : Paranoïa.

La paranoïa est l'une des maladies qui peut être provoqué par l'inhalation du cannabis, elle est difficilement perçu par les personnes ateintent, et trop souvent oublié par les conssomateurs, qui la plus par du temps, ne se soucient pas des risques que le cannabis peut andomager dans le cerveau. Il est important d'en connaître les symptomes que se soit personnelle ou pour les personnes qui nous entoure.

Pour être sur que vous n'êtes pas paranoïaque ou si vous vous questionnez au sujet d'un proche qui aurait changé (renfermement sur sois-même), lire la définition.

 


 

Pourcentage de la population ayant déjà consommé du cannabis en Europe

Evaluation faite en 2008.

Fichier:Cannabis use among adults (aged 15-64).svg

 


Histoire du chanvre

 

Le chanvre est une des premières plantes domestiquées par l'homme, au Néolithique, probablement en Asie. Il a ensuite accompagné migrations et conquêtes pour se répandre sur tous les continents.

Ses fibres servaient à confectionner des vêtements en Chine 600 ans avant J.-C., en Europe au Moyen Âge. Les vêtements royaux occidentaux étaient souvent constitués de mélanges de chanvre et de lin. La première Bible imprimée par Gutenberg l'aurait été sur papier de chanvre. Le papier de chanvre est utilisé jusqu'au XIXe siècle. Au début du XXe siècle, en Europe, les fibres de chanvre furent remplacées par le coton, originaire des États-Unis. Plus récemment, ces fibres résistantes et à portée de main, ont servi à fabriquer des vêtements militaires lors des deux guerres mondiales. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elles furent remplacées par des fibres synthétiques, au tissage plus régulier. Les fibres ont longtemps été utilisées pour fabriquer les billets de banque avant d'être remplacées par de l'ortie. Elles sont également utilisées pour les cordes et cordages, et ont été utilisées pendant longtemps pour les voilures des bateaux.

 


 

Nouveau site découvert : Des piercing super simpa et vraiment pas cher !!

 

 


Musique : Dj Guigoo - How Many Tears

 

 


 

Nouveau site découvert : Son2teuf

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site